comme on ouvre une fenêtre sur la vérité

Publié le par Carole Bonet

Bonjour Gaëlle,
Après avoir donné un grand coup de collier pour finir le livre de ma voisine, c'est avec beaucoup d'émotions que j'ai ouvert le vôtre, comme on ouvre une fenêtre sur la vérité.
Je l'ai fini et je viens vous partager mon ressenti.

A chaque page, mon souffle était retenu, car bien que nos histoires ne soient pas tout à fait semblables, des mots (nombreux) et même des phrases sont les mêmes, preuves que la description de nos émotions est assez proche de nos réalités.
Il semblerait que nous avons des sensibilités assez proches, rapport à la Nature, perception spirituelle...

J'ai pleuré et c'est signe chez moi d'une grande communion avec le Divin.
Ce sentiment d'unité dans la comphéhension d'une souffrance, c'est très fort à vivre...Bien que nous ayons des styles d'écriture spécifiques chacune.

J'ai pensé en vous lisant que nous devrions nous rencontrer, pourquoi pas à l'occasion de vacances, si cela vous dit bien sûr, je ne m'offusquerai point d'une réponse négative, ça fait longtemps que j'ai dépassé tout cela...Je sais respecter le choix des gens.
J'ai aussi pensé que je souhaiterai vous partager mon livre en vous l'envoyant par mail, cela me semblait si naturel !!!

Car avec vos écrits, j'ai pu avoir un repère, quelque chose de concret autre que médical à ce sujet...
Voilà, faites-moi signe et répondez-moi ce que vous pensez de mes deux propositions, à bientôt par retour de mail en tout cas.

Cordialement, Carole Bonet
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article